Quelle que soit la saison, il n’est pas difficile de trouver, dans la plupart des épiceries et grandes surfaces, des fruits et légumes qui ne poussent pourtant plus sous nos latitudes pendant cette période. Sans nécessairement aller jusqu’à devenir locavore, il fait cependant sens de privilégier des aliments de saison, d’où cet article, dans lequel Philippe Serra nous présente les fruits et légumes typiques du mois d’octobre. Vous pourrez ainsi savoir lesquels privilégier lors de votre prochain passage chez le primeur. 

A tout seigneur, tout honneur, commençons par la châtaigne, dont la teneur en glucides revigore l’organisme – mis à contribution par les frimas de l’automne. Elle doit nécessairement être cuite, et il convient de la consommer avec une certaine modération, car Philippe Serra nous rappelle qu’elle est relativement calorique. Il en va d’ailleurs de même de la noisette, mais cet oléagineux qui se déguste aussi bien frais que sec s’avère trop bon pour être laissé aux seuls écureuils.

En outre, à l’approche d’Halloween, comment oublier la citrouille, qui fait partie – avec le potiron et le potimarron, notamment – des courges. Ces dernières, contrairement aux châtaignes, contiennent peu de calories, mais beaucoup de minéraux. 

Le mois d’octobre est également propice à la consommation de betterave, d’endives, de chou vert ou de céleri-rave, sachant que ces légumes peuvent s’apprécier aussi bien crus que cuits, et Philippe Serra apprécie particulièrement leur faible teneur en calories, alors qu’ils aident également à vous redonner du tonus au travers de leurs vitamines.

Enfin, fleurant bon les promenades automnales en forêt, le cèpe est également à l’honneur en octobre, et outre sa saveur délicieuse, il permet de parfumer de nombreux mets en leur apportant une plus-value gustative et olfactive indéniable.